La vie Communale

La chapelle du prieuré du Breuil-Bellay, sur la route d’Igné, accueillera le 25 juin prochain à 20h30 une représentation exceptionnelle de la pièce « Becket ou l’honneur de Dieu » jouée en costumes d’époque.
« Becket ou l’honneur de Dieu » est une pièce du dramaturge français Jean Anouilh, écrite en 1959. Elle a obtenue à sa création un très grand succès puis a été reprise à la comédie française, à New-York (où elle a tenu l’affiche pendant plus d’un an) et dans le monde entier. C’est un texte théâtral vivant, plein de force et de suspens, riche de l’écriture de Jean Anouilh qui signe là un de ses chefs d’œuvre.
Elle a été adaptée au cinéma, dans une superproduction avec Richard Burton et Peter O’Toole.
La pièce se passe au XIIème siècle. Elle met en scène l’amitié qui unit Henry II, roi d’Angleterre, et Thomas Becket, un jeune diacre, sur fond d’enjeux politique entre le pouvoir civil et le clergé. Les deux hommes mènent une vie de débauché jusqu’au jour où Henry II nomme son ami Becket archevêque et Primat d’Angleterre. Le roi pense ainsi pouvoir manipuler l’Eglise d’Angleterre à sa guise, mais, à peine nommé, Becket prend son rôle très au sérieux et s’oppose à lui. Henry II le fera assassiner dans la cathédrale de Canterbury. Trois ans seulement après sa mort, Becket sera canonisé.
Les liens qui unissent notre région et le prieuré du Breuil-Bellay à cette histoire tragique nous ont incités, après plusieurs représentations à Chartres et dans d’autres lieux prestigieux du département d’Eure-et-Loir, à la mettre en scène en Saumurois.
Henry II Plantagenet, roi d’Angleterre et comte d’Anjou, dont la dépouille repose dans le chœur de l’abbaye de Fontevraud au côté de celle de son épouse Eléonore d’Aquitaine (qui est également un personnage de la pièce), avait pris sous sa protection et entretenait des relations extrêmement étroites avec l’ordre monastique de Grandmont, né sur ses terres du Limousin au tournant du XIIème siècle.
De la floraison de fondations grandmontaines qu’a connue son règne, le département du Maine-et-Loire conserve deux prieurés dont Breuil-Bellay qui est sans doute le mieux préservé. Il se trouve que sa construction est quasi contemporaine des événements dramatiques dont la pièce fournit le prétexte. Le prieur de l’ordre, ayant appris l’assassinat de Thomas Becket avait adressé au roi plusieurs lettres le condamnant en des termes particulièrement vifs, pour ne pas dire virulents.

Nous vous inventons à assister nombreux à cette représentation exceptionnelle.

PRATIQUE :

Le prix d’entrée est fixé à 8 €, gratuité pour les moins de 15 ans.
Réservation conseillée au 06 63 07 60 43 à partir de 19h. N’hésitez pas à laisser un message en indiquant votre nom, le nombre de places souhaité ainsi que votre numéro de téléphone.